was successfully added to your cart.

Actus

Un air de bilan

By 7 juin 2019 4 Comments

Me lancer à plein n’était pas une décision facile, arrêter l’est encore moins. Après avoir traversé une tempête émotionnelle, c’est apaisée que j’essaye de tout remettre dans l’ordre pour me clarifier les idées et tenter vous expliquer ce qui m’amène à stopper aujourd’hui.

Avant de me lancer à plein temps, la rénovation de meubles, c’était ma bulle de bien-être, mais plus qu’un moment de plaisir dans mon quotidien, c’est rapidement devenu un besoin viscéral. Aujourd’hui, je ressens moins de besoin, de passion et d’envie. La décharge d’adrénaline se fait moins intense quand je déniche une pépite ; j’ai besoin d’un réveil les jours de brocante, quand je sautais du lit avant même qu’il ne sonne il y a encore quelques mois.

Je me rends compte aussi que je n’aime pas tant que ça travailler seule, j’ai besoin d’être entourée, de partager une plus grande aventure collective et d’être challengée intellectuellement.. J’adore peindre, le rose nude et le vert avocat, mais j’ai aussi et surtout besoin d’un quotidien plus stimulant.

Et puis je n’ai jamais aimé les tâches répétitives, aucune économie d’échelle avec le vintage, chaque produit étant unique, cela représente un temps inestimable pour les photos, rédiger les descriptions de chaque produit, de mettre les annonces en ligne, etc. Et je ne vous parle pas de la partie immergée de l’iceberg, la compta, l’administratif, etc. Le côté financier joue aussi, évidemment, les revenus sont très incertains et je ne vous cache pas que c’est compliqué de se projeter sereinement à Paris.

C’était mon rêve absolu… Bien plus que faire un tour du monde ou même de me marier (mon chéri si tu passes par là, je t’embrasse)  mais malgré tout, je n’ai pas envie de parler d’échec, parce que l’envie était tellement forte que j’aurais regretté toute ma vie si je n’avais pas tenté l’aventure. Des remises en questions constantes, j’en tire d’innombrables apprentissages, je me sens tellement plus forte, grandie et armée pour la suite. J’ai fait également de super belles rencontres et globalement je ne me suis jamais sentie si épanouie et bien dans mes pompes, même aujourd’hui, en arrêtant.

Les Pépites à Mirettes, c’est avant tout ma passion pour la décoration et la rénovation de meubles, c’est ancré en moi, donc je n’arrêterai pas totalement. Je vais prendre du temps pour me consacrer à la décoration de mon appartement actuellement un peu négligée, ou peut-être même continuer à vous proposer des petites choses  de temps en temps en dilettante, la suite, on verra. Une transition qui s’annonce donc en douceur.

Je voulais aussi vous remercier de m’avoir soutenue et accompagnée durant toute cette jolie aventure. Mille mercis du fond du coeur, pour vos messages bienveillants, vos encouragements, vos retours, les photos de pépites chez vous… tout cela m’a portée ces derniers mois.

Et comme il est temps pour moi de débarrasser l’atelier avant de rendre les clés. Je vous propose 30% sur presque tout le site avec le code VIDEATELIER et 15% sur les produits déjà en promotion avec le code VIDEPROMO avant le 19 juin (pour le retrait à l’atelier, venir récupérer les achats à l’atelier avant le 19 juin).

4 Comments

  • marionromain dit :

    Bonjour Sophie, et bravo pour tout ce que tu as accompli pendant cette aventure entrepreneuriale. Je ne comprends que trop bien les nombreux pour et contre qui ont dû peser de longues heures dans la balance pour en arriver à prendre cette décision. Je te souhaite de trouver les bons ajustements et la bonne trajectoire pour la suite, et de retrouver le goût pour les dimanches de chine, une passion que je partage avec toi. Belle route, quel que soit ce qui la ponctuera !

    • Sophie dit :

      Merci beaucoup Marion pour ton petit mot. Ca fait déjà quelques semaines que je n’ai pas chiné pour me concentrer sur ce que j’ai encore en cours à l’atelier, et les brocantes me manquent déjà 🙂 Je te souhaite le meilleur et je vais continuer de suivre ton aventure et tes jolies broderies et gravures !

  • Justine dit :

    Bravo. On ne s’est que croisées quand je passais voir tes voisins d’atelier pour des points de tapisserie.
    J’ai fait des jolies pauses en regardant ton travail.
    Tout ce que tu dis, je le comprend.
    Je suis toujours à deux pâtés de maison si tu veux boire un café avant de fermer boutique.
    Bon courage pour la suite.
    Justine

    • Sophie dit :

      Merci Justine, c’est très gentil à toi. Avec plaisir, je suis encore à l’atelier jusque la fin de la semaine prochaine.
      A bientôt 🙂

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.